Re: La vraie vérité sur les displaces et normals maps svp

Posté par LadeHeria le 3/7/2015 12:09:06
Salut,
J'ajoute ma pierre à l'ouvrage, ça va être décousu et bourré de fautes, je n'ai pas d'ordinateur.
En gros, tu l'as compris, un bumpmap ça donne uniquement des informations d'altitude tandis qu'une normal map ça donne des informations de déplacement pour chaque facette.
Il faut imaginer que chaque pixel de l'image (de la map) est une micro facette.
Avec une bumpmap tu donnes des informations d'altitude, donc le résultat sera une surface "en escalier", toutes les micros facettes tes pointes dans la même direction, celle de la normale de ton polygone.
Avec une normal map, c'est different, tu peux déplacer ta microfacette selon 3 axes et donc l'orienter. Finis les surfaces escalier, tu peux faire des microfacette inclinés et ça change pas mal de choses.
Donc dans un cas, un vrai relief continu, dans l'autre un relief discontinu, en escalier.
Pour bien comprendre, il faut un peu lire sur le sujet mais la chose primordiale à savoir cest que ces 2 maps s'applique au shader, et donc ne modifie pas la géométrie. On emploie leur nom de manière abusive, il faudrait plutôt parler des méthodes du "normal mapping", "bump mapping", parallax mapping (le futur...qui existe déjà depuis une dizaine d'années), etc.
Donc pour du Raytracing, pas de modification sur la phase d'intersection du rayon, uniquement sur ses propriétés. Même chose porte la rasterisation.
Un autre type de map dont on a pas parlé, assez peu répandu, mais très intéressant, les vector map. Je t'invite à fouiller sur le sujet.

Petit truc : pour passer d'une normal map à une bumpmap il ne faut pas desaturer mais extraire le canal Z => le bleu si je ne me trompe pas. Donc on supprime les autres canaux et hop.

On peu faire des normals maps à ma main (il y a un tutoriel sur le net mais mal fait), des lumières rasantes sur chaque axe pour avoir les informations de déplacements, une de face (ça ne marche jamais, il en faut mieux 2 ou 3 à 45°), tour dans photoshop et hop.

Ce qui marche le mieux, c'est la photogrammétrie, des photos selon des points de vue différents, un petit tour dans un logiciel et hop, on reconstitue un relief.
On arrive à avoir une précision du micro avec ce genre de méthodes.

LadeHeria

Cette contribution était de : http://blenderclan.tuxfamily.org/html/newbb/viewtopic.php?forum=1&topic_id=44548&post_id=537682