Re: topic communautaire - Un village médiéval

Posté par lollito le 26/3/2011 12:59:32
Salut,
J'ai fait un petit topo pour documenter ma participation.

MORPHOLOGIE DU REBEC

Malheureusement, il n'y a aucun exemple encore existant d'un rebec médiéval ou renaissance complet. Le Rebec de Vénus ci-dessous



(renaissance italienne), ne nous renseigne pas car il ne reste que le corps de l'instrument (en poirier / pearwood).
Ainsi la seule certitude que nous avons pour sa forme et son apparence vient de descriptions textuelles et des images d'époque.
Il est mentionné dans la littérature de l'époque que le plus souvent les musiciens ont fait leurs propres instruments et très souvent sans gabarit particulier, ainsi il y a autant de formes distinctes de l'instrument que de musiciens les jouant/fabriquant, mais quelques caractéristiques peuvent être déterminés d'après les textes et images.
Plusieurs caractéristiques de l'instrument restent vraiment les mêmes sur plusieurs siècle :
- La forme de corps en poire (piriforme)
- Table de résonance plate et un dos bombé.
- Le manche étroit et raccordé de façon plus ou moins homogène dans le corps. La plupart des rebecs ont le corps et le manche d'un seul bloc de bois.
- Le pont qui transmet le son à la table
- Il y a trois cordes en boyau (Europe) le plus souvent mais aussi, une, deux ou quatre cordes, qui sont fixées à un cordier fixe ou un chevalet flottant. A l'autre extrémité, elles sont attachées aux chevilles d'accordage.
L'instrument est joué avec un archet. La forme exacte de cet archet change dans le temps.
La forme de la tête va changer au fil du temps. D'abord un simple disque ou triangle plat dans l'axe du corps, avec les chevilles montées verticalement, elle va se doter d'un angle (vers l'arrière de l'instrument) et de chevilles montées horizontalement (en local, LOL), se rapprochant ainsi de la forme du violon.
Les cordes sont en boyau.

LES BOIS
- Le bloc principal était fait d'un bois dur, non-poreux qui doit "tenir" le son.
Albertus Magnus dans son de Vegetabilis (1206-1280) suggère le sycomore ou l'érable, quoique l'abricot, la noix, l'amande et l'ébène sont mentionnés dans les textes divers.
- La table de résonance a besoin d'être faite d'un bois plus poreux pour pouvoir aisément vibrer pour résonner. Les peaux précédemment utilisées ont été rejetées en faveur du sapin, comme mentionné par Albertus et Konrad von Das de Megenberg Buch der Natur.
Konrad mentionne aussi que l'instrument a un son meilleur et plus lisse si les surfaces du bois sont finies et lisse. Plusieurs auteurs mentionnent des vernis, y compris un traité turc de 1440 suggérant un vernis et colle (le pont pouvait être collé à la table de résonance, certainement dans un souci de meilleure transmission sonore vers la table.

Les autres parties été faites de bois durs similaires, souvent dans des couleurs contrastées pour styliser l'instrument.
- La touche ont été faite de bois particulièrement dur pour résister à l'usure constante du frottement des cordes et des doigts sur l'instrument.
- Le pont et le sillet pouvaient être faits de bois différents, d'ambre, d'ivoire et d'os.
- L'archet est fait de bois flexible, comme l'if ou le bouleau. De la résine est appliquée sur les cordes de l'archet.

Voilà, je pense pas être trop à côté au niveau des textures, mais c'est vrai que pour le corps j'ai pris une texture bois en procédural (image) que j'ai appliqué en uvmapping. Je vais prendre une image de vrai bois ce sera mieux.
Après, c'est vrai que ça fait neuf... mais il à l'époque, c'est normal non? LOL
Bons blends !
PS : CapedBear, de rien pour le couteau! Montre un rendu si tu utilise le bois ou l'améliore ))
A+ !


source : http://crab.rutgers.edu/~pbutler/rebec.html

Cette contribution était de : http://blenderclan.tuxfamily.org/html/newbb/viewtopic.php?forum=5&topic_id=29191&post_id=369957