Re: [Effets Spéciaux]A propos du film Inception

Posté par Riton le 10/10/2010 11:09:51
Salut,

La réponse est ici:

Citation :
Qu’avez-vous fait dans la scène où Ellen Paige tourne de grands miroirs sur un pont de Paris ?

Ariane poursuit son exploration des limites de l’onirique avec la création d’un pont grâce aux échos provoqués par les reflets entre deux immenses miroirs. Nous avions repéré un pont sur la Seine à Paris (le pont de Bir-Hakeim qui avait été vu auparavant dans LE DERNIER TANGO A PARIS) qui a vraiment une structure très intéressante: il a une voie de métro au-dessus d’un passage pour piéton encastré sous une série d’arches en fonte. Chris voulait que ce pont révèle d’une manière intéressante la phase d’exploration ludique d’Ariane qui découvre ses nouvelles capacités de contrôler le monde des rêves. Au cours de la préproduction, nous avons travaillé sur différents concepts d’animations pour la formation du pont. Mais cela finissait toujours par être trop magique. Chris était intéressé par quelque chose d’élégant, qui même s’il était simple dans son concept allait défier une analyse facile de la part du spectateur. Dans une de nos premières discussions, j’ai mentionné que sous certains angles les arches ressemblaient à un reflet infini généré par deux miroirs opposés, Chris pensait que c’était une idée intéressante et posa la question « Que feriez-vous sur le plateau avec un très grand miroir? ». J’en ai parlé avec Chris Corbould qui a fait construire par son équipe un miroir de 2.5 mètres par 5 mètres qui pouvait se tourner sur un pivot et devenir ainsi une grande porte réflective. Dneg à alors commencer à travailler sur une série d’animations qui exploraient les limites de ce que nous pouvait être tourner sur place avec cette installation et nous sommes arrivés à une série de configurations de caméra qui a ensuite servi de base de tournage à Chris et à Wally. Cela nous a donné un excellent point de départ, mais malgré la grande taille du miroir (la taille était limitée principalement par le poids qui était déjà plus de 350 kg), nous avions encore beaucoup de travail à faire. L’équipe de compositing a commencée par effacer le support du miroir et les reflets de l’équipe de tournage puis a ajouté les reflets secondaires infinis ainsi que tout l’environnement. Le résultat est une série de plans si subtils dans leur exécution que vous ne vous rendez pas compte qu’il y a eu une intervention numérique et cela jusqu’aux derniers moments de la séquence. En fait, la plupart de ce que vous voyez est numérique, la seule chose de réelle ce sont les acteurs même si leurs réflexions sont des doublures numériques dans de nombreux cas.


source

A plus!

Cette contribution était de : http://blenderclan.tuxfamily.org/html/newbb/viewtopic.php?forum=8&topic_id=27818&post_id=345730